Images Images Images Images Images Images Images Images
 

L’alcool

L’alcool c’est quoi

L’alcool est obtenu par fermentation de végétaux riches en sucre ou par distillation et entre dans la composition des boissons alcooliques : vin, cidre, bière, rhum et alcools distillés, vodka et whisky.

Les effets et risques de l’alcool

A court terme et lorsqu’il est consommé à des doses importantes, l’alcool provoque un état d’ivresse et peut entraîner des troubles digestifs, des nausées, des vomissements… Boire une grande quantité d’alcool en peu de temps provoque une montée importante du taux d’alcoolémie, qui baisse ensuite en fonction de la quantité bue : seul le temps permet de le faire baisser. Il faut une heure en moyenne par verre absorbé. Si on boit sans manger, l’alcool passe plus rapidement dans le sang et ses effets sont plus importants.

La consommation régulière d’alcool augmente le risque de cancers (notamment de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, entre autres). La consommation régulière quand elle est excessive (ou au-delà des seuils de 2 à 3 verres par jour), augmente le risque de nombreuses autres pathologies : maladies du foie (cirrhose) et du pancréas, troubles cardiovasculaires, hypertension artérielle, maladies du système nerveux et troubles psychiques (anxiété, dépression, troubles du comportement).

La consommation d’alcool peut exposer à des risques majeurs :

  • Diminution de la vigilance, souvent responsable d’accidents de la circulation, d’accidents du travail ;
  • Pertes de contrôle de soi qui peuvent conduire à des comportements de violence, à des passages à l’acte, agressions sexuelles, suicide, homicide ;
  • Exposition à des agressions en raison d’une attitude parfois provocatrice ou du fait que la personne en état d’ébriété n’est plus capable de se défendre.

Alcool et grossesse

Une consommation, même occasionnelle ou faible, d’alcool pendant la grossesse n’est pas anodine et peut entraîner des risques pour l’enfant à naître. L’alcool passe du sang maternel au sang du fœtus, sans que le placenta ne joue le rôle de "filtre" : les concentrations d’alcool chez le fœtus sont donc très proches des concentrations dans le sang maternel.

Une consommation quotidienne, même très faible, ou des ivresses épisodiques peuvent entraîner des complications durant la grossesse (retards de croissance, accouchements prématurés), ainsi que des troubles des fonctions cognitives, tels que des troubles définitifs de la mémoire, de l’apprentissage, de l’attention.

Le syndrome de l’alcoolisation fœtale est l’atteinte la plus grave de l’exposition prénatale à l’alcool. Il se manifeste notamment par : des anomalies dans la croissance, des anomalies faciales, des dommages du système nerveux central susceptibles d’entraîner des déficits fonctionnels tels que le retard mental ou l’hyperactivité. Il est donc indispensable de s’abstenir de consommer toute boisson alcoolisée tout au long de la grossesse.

Inégaux face à l’alcool

Face à la consommation d’alcool, chacun réagit différemment selon sa corpulence, son état de santé physique et psychique, que l’on soit un homme ou une femme, et selon le moment de la consommation. Le seuil de tolérance dépend donc de la personne et du contexte.

La loi et l’alcool

Depuis le 21 juillet 2009, la vente d’alcool est interdite à tous les mineurs et non plus aux seuls mineurs de moins de 16 ans.

Voir en ligne : source de la MILDT

Portfolio

 
 
Mentions légales  | Suivre la vie du site Flux RSS  | Plan du site  | Espace privé
 

Nous contacter
Siège
94 rue Labadie
13300 Salon de Provence
Tél. : 04 90 56 78 89

Statistiques des visites :
12 aujourd'hui
27 hier
125292 depuis le début

Posez-nous votre question